La réflexologie fait partie des médecines naturelles

(ou médecines douces, ou complémentaires), elle est basée sur la stimulation réflexe de récepteurs nerveux épidermiques qui vont permettre de transporter un message de régulation vers nos organes et ainsi rétablir l’équilibre physiologique (naturel) du corps appelé «l’homéostasie», en agissant sur différents systèmes : nerveux, locomoteur, endocrinien, «organes des sens», lymphatique, cardio vasculaire, urinaire, génital, digestif, respiratoire.
La réflexologie que je pratique associe des stimulations instrumentales à des stimulations manuelles, ce qui permet une stimulation plus précise et plus «profonde» (sans être invasive), et ainsi plus rapidement efficace, tout en facilitant le «lâcher-prise».

Médecine naturelle

En France la réflexologie n’a pas de statut officiel contrairement au Danemark, au Royaume Uni, en Israël et en Chine où elle est intégrée dans le système de santé. Reconnue en Suisse, elle est la thérapie alternative la plus utilisée au Danemark et en Norvège, est très pratiquée et légalisée en Allemagne, Pays-Bas, Irlande, Suède, Belgique… En France, des études de cas voient le jour, dans l’accompagnement de la personne cancéreuse, pour une amélioration de leur qualité de vie, une diminution des symptômes émotionnels et physiques, une diminution de leur état d’anxiété, une baisse des effets indésirables de la chimiothérapie, un sentiment de relaxation et de bien-être. La Ligue contre le cancer reconnaît les bénéfices de la réflexologie comme soin de soutien, certains hôpitaux commencent à l’intégrer.

Stimulation des réflexes

Un des grands écueils qui freine la reconnaissance des thérapies complémentaires (ou alternatives) par le milieu médical, tient dans la complexité à en mesurer l’efficacité.

L’approche est individualisée, il n’y a pas de protocole tout fait, chaque séance est personnalisée, et les résultats ne sont pas mesurables puisqu’étant dans le ressenti des bénéficiaires avec leur échelle de valeur propre.

En 2012, lorsqu’il y avait 830 adhérents en réflexologie en France, on en comptait 2 643 au Danemark et 7 600 au Royaume-Uni.

La réflexologie est l’une des 8 approches alternatives reconnues en Europe comme «médecine non conventionnelle digne d’intérêt» par une résolution du parlement Européen votée le 29 mai 1997 à l’instigation de Paul Lannoye, député belge européen.

A noter qu’une reconnaissance professionnelle du titre de réflexologue a été instaurée en 2015, inscrite au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP).

Réflexologie détente